Terrassement

Les travaux de terrassement sont la première étape de nombreuses opérations de construction de bâtiments et d’aménagement, tant pour les projets des particuliers, des professionnels, que dans le cadre de grands travaux routiers ou ferroviaires. Ainsi, que l’on souhaite construire une maison, une extension de maison plain-pied, édifier un bâtiment industriel ou commercial, installer une piscine, aménager un étang, construire une voie d’accès, ou encore faire passer des canalisations, il faut d’abord réaliser un terrassement.

Le terrassement : de quoi s’agit-il ?

Le terrassement est une étape de préparation indispensable pour pouvoir construire un immeuble de bureaux par une entreprise de bâtiment ou tout autre travail de construction. Il s’agit de creuser à plus ou moins grande profondeur, à l’aide d’un engin mécanique, en vue de réaliser l’assise du futur ouvrage, équipement ou aménagement.

Le travail du terrassier ne s’arrête donc pas à l’excavation ou au décapage du terrain. Son rôle est aussi de faire le nécessaire pour asseoir les ouvrages, assurer leur stabilité et si nécessaire drainer le terrain.

Les travaux de terrassement concernent aussi parfois la phase finale d’un chantier, à savoir la mise en forme du terrain. Il s’agit alors de niveler la surface du sol pour permettre l’écoulement naturel des eaux superficielles et la réalisation d’éventuels d’aménagements paysagers par une autre entreprise.

Les étapes d’un chantier de terrassement

Le piquetage

Le piquetage consiste à matérialiser les contours de l’ouvrage à terrasser sur le sol, à l’aide de piquets et de cordeaux. Pour simplifier, il s’agit de tracer au sol les limites du terrassement à réaliser. Ce tracé doit être conforme au plan du permis de construire ou d’aménager. Le piquetage est réalisé par un topographe ou un géomètre équipé d’outils de précision et spécialiste des implantations d’ouvrages.

Le déblai

Le déblai est l’opération qui consiste à décaisser le terrain, c’est-à-dire creuser. Lorsqu’il y en a, le terrassier commence par un décapage de la terre végétale, qu’il stocke séparément. Elle pourra lui servir en fin de chantier, pour réaliser l’aménagement final de la surface, en prévision de futures plantations paysagère.

Une fois la surface décapée, l’excavation commence pour atteindre la profondeur de terrassement désirée. Le terrassier utilise une pelle mécanique équipée de pneus ou de chenilles, selon la nature du terrain. La taille de l’engin dépend essentiellement de la puissance dont le professionnel a besoin pour réaliser le terrassement. Le type d’outil de creusement dépend de la nature du terrain. Il peut s’agir d’un godet pour un sol tendre, ou d’un brise-roche hydraulique pour un sol extrêmement dur.

Le remblai

Le remblai est l’opération inverse du déblai. Il ne s’agit plus d’extraire les matériaux du sol, mais au contraire d’en rapporter. L’objectif est de confectionner une surface parfaitement plane et stable, d’une résistance adaptée aux charges des ouvrages qu’elle doit accueillir.

Ainsi, le remblai d’une canalisation d’alimentation en eau d’une maison individuelle en construction par une entreprise est constitué d’un lit de sable de quelques centimètres. Le remblai destiné à supporter un bâtiment industriel est constitué de plusieurs dizaines de centimètres de matériaux incompressibles. Le remblai permet d’aplanir le fond de terrassement, rattraper un éventuel dévers et constituer un socle porteur.

Le transport et l’évacuation des déblais

La dernière étape du chantier de terrassement est l’évacuation des matériaux extraits du sol. En général, la terre végétale est conservée en vue de la réutilisation sur le même chantier ou sur un autre, car elle est rare et plutôt précieuse. Les autres matériaux extraits du sol subissent un traitement qui varie selon la zone où se trouve le chantier, ainsi que la nature même du déblai. Ils peuvent faire l’objet d’un réemploi, d’un recyclage ou d’une mise en décharge.

Les deux grands types de travaux de terrassement

Dans le chantier de terrassement, on distingue les travaux de terrassement de surface et les travaux d’excavation plus classiques.

Terrassement de surface

On parle de terrassement de surface lorsqu’il s’agit de creuser à faible profondeur, pour aménager un terrain ou créer une voie de circulation. En général, le creusement ne va pas au-delà de l’épaisseur de terre végétale.

Dans ce cas, le terrassement consiste plutôt à un nivellement du terrain, pour lui donner le profil désiré. Aux abords des constructions, ce travail est préalable à la réalisation d’aménagements paysagers décoratifs, ou de plantations. En aménagement routier, il précède la création d’un remblai destiné à supporter la future chaussée.

L’excavation classique

L’excavation correspond à l’ensemble des travaux de décaissement à plus ou moins grande profondeur. On parle de travaux de fouilles ou de tranchées. Les tranchées permettent l’acheminement des différents réseaux sanitaires, d’électrification et de communication vers une future construction d’immeuble de bureaux. Les fouilles peuvent servir à couler les fondations d’un bâtiment, installer une piscine préfabriquée ou confectionner un bassin en maçonnerie, ou encore installer un ouvrage enterré quelconque.

Pourquoi confier votre terrassement à un professionnel ?

Équipement et savoir-faire

Un professionnel des travaux publics est un spécialiste du terrassement. Il dispose généralement d’un parc de machines adaptées aux travaux qu’il réalise, ainsi que de tout l’équipement nécessaire. Toutefois, il peut aussi faire le choix de louer les engins dont il a besoins en fonction du type de chantier, pour s’adapter à une demande variée.

Peu importe finalement, car l’essentiel est dans ses mains et dans son œil. Un terrassier qualifié et expérimenté d’une entreprise de construction en Ile-de-France maîtrise en effet des savoir-faire particuliers. Il sait reconnaître les différentes natures de sol pour prévoir quels remblais et quels travaux spécifiques mettre en œuvre, ainsi que les engins à utiliser pour travailler efficacement. Il dispose de toutes les formations nécessaires pour manipuler les tractopelles, pelles et minipelles en toute sécurité.

Garanties et assurances professionnelles

Enfin, l’avantage d’un professionnel des travaux de terrassement est qu’il dispose des assurances professionnelles requises dans le cas où son intervention causerait des dégâts. Ses travaux sont également garantis dans le cadre de l’assurance en responsabilité décennale. Aussi, en cas de désordre sur l’ouvrage réalisé, si le terrassement est en cause, son assurance garantit les dommages.

Pour vos travaux de construction d’immeuble d’habitation suivant les normes , COTUNA Bâtiment met à votre disposition toute son expertise dans le domaine des travaux de terrassement. Nous assurons tous les travaux préparatoires avec le plus grand soin, pour vous permettre de bâtir ou installer des ouvrages qui seront parfaitement stables et pérennes.



    Suresnes (siège)

    Adresse
    11 rue Albert Caron Suresnes 92150

    Tél
    01.47.33.76.49

    Email
    contact@cotuna.fr

    Horaires
    Lun – Ven . 8.00 – 18.00